Détecteur de mouvement intérieur : utilité, fonctionnement, installation

Comme son nom l’indique, un détecteur de mouvement intérieur est destiné à être installé à l’intérieur d’une habitation ou d’un local professionnel. Son usage domestique se limite souvent à allumer automatiquement une lampe dans une pièce aveugle ou dans un couloir sombre.

Mais il sert aussi à surveiller un logement en l’absence de ses occupants. Le détecteur de mouvement intérieur signale ainsi les intrusions inopinées, alerte en cas d’effraction et tient à distance les rôdeurs en déclenchant une sirène d’alarme criarde.

D’autres applications sont envisageables grâce au développement de la domotique. En effet, la maison connectée est désormais devenue une réalité. En étant reliés à internet, les équipements communiquent en temps réel une foultitude de données concernant le domicile. Ils réagissent aussi à chaque situation afin d’apporter un plus grand confort : chauffage, climatisation, éclairage, volet roulant… Dans cette évolution technologique, le détecteur de mouvement intérieur tient une place prépondérante.

Liste des Détecteurs de Mouvement (amazon.fr)

 

Différents modèles de détecteurs de mouvement intérieur

Qu’est-ce qu’un détecteur de mouvement intérieur ?

Un détecteur de mouvement intérieur a pour mission de déceler la présence d’un individu dans un périmètre donné. Différents critères entrent en ligne de compte pour déclencher une réponse : intensité de la luminosité, température détectée, distance de la détection… Ces critères sont définis lors du réglage du matériel. Si toutes les conditions sont réunies, le capteur envoie un signal électrique à l’appareil auquel il est relié : alarme, lampe, spot, objet connecté, etc.

Ce qu’on appelle communément un détecteur de présence intérieur est conçu pour une utilisation dans un lieu fermé et sec. En principe, son indice de protection est au minimum du type IP20. Cette norme électrique figure sur l’appareil lui-même, sur la notice ou sur l’emballage. Cela veut dire que le capteur ne doit être utilisé que dans une une pièce sèche. En effet, comme il n’est pas étanche, l’installer dehors ou dans un environnement humide présenterait un sérieux risque de danger électrique.

Par ailleurs, la température de fonctionnement du détecteur de mouvement intérieur, comprise généralement entre 0 et 60°C, est une autre caractéristique technique qui confine l’utilisation de ce matériel à un usage strictement domestique. Là encore, il n’est pas envisageable de l’installer dehors puisque les températures hivernales descendent régulièrement en-dessous de 0°C.

Enfin, si on s’intéresse à son aspect, le détecteur de mouvement intérieur adopte différentes formes en fonction des marques et des modèles. Certains fabricants proposent des appareils aux lignes épurées pour faciliter l’intégration du capteur dans une décoration intérieure. Ses dimensions réduites le rendent également très discret. Quant à son poids, il ne pèse le plus souvent que quelques dizaines de grammes.

Intérêt du détecteur de mouvement intérieur

Le détecteur de mouvement intérieur présente de nombreux intérêts. Outre sa capacité à détecter et signaler les intrusions, il est capable de communiquer avec son environnement offrant une multitude de possibilités dans le cadre d’une maison connectée gérée par des automates. Mais plus généralement, il intervient essentiellement dans la surveillance des biens et la gestion de la lumière.

  • Surveillance des biens

    Quelle que soit la technologie employée, le détecteur de mouvement intérieur parvient à déceler la présence d’une personne dans une pièce. On comprend fort bien tout l’intérêt de ce dispositif dans un système de surveillance. Sensible aux mouvements et aux variations de la température émise par un corps qui se déplace, cet appareil est capable de lancer une alerte dès qu’il détecte une situation anormale. Il peut tout aussi bien déclencher la sonnerie d’une centrale d’alarme, contacter un centre de surveillance, envoyer un SMS, allumer une caméra pour enregistrer la scène ou prendre une série de photos pour les expédier ensuite par mail.

  • Gestion de la lumière

    Le détecteur de mouvement intérieur est également utile pour simplifier la gestion de l’éclairage au quotidien. Il permet de réduire la consommation d’énergie et de moins payer d’électricité à la fin du mois. Utilisé à la place d’un interrupteur, il allume le luminaire d’un couloir dès qu’un individu le traverse. Pas la peine de chercher un bouton dans la pénombre pour y voir plus clair. Pas besoin non plus de penser à éteindre l’ampoule. L’extinction se fait de manière automatique. C’est pratique et économique. Avec un détecteur de mouvement intérieur, les jeunes enfants peuvent se permettre d’avoir la tête en l’air. Oublier la lumière des toilettes n’est plus un drame… Et cela vaut également pour les points lumineux de la cave, du garage et de tous les lieux de passage temporaires.

Liste des Détecteurs de Mouvement (amazon.fr)

 

Détecteur de mouvement intérieur avec une lampe

Fonctionnement d’un détecteur de mouvement intérieur

Le détecteur de mouvement intérieur exploite trois technologies différentes. Nous les avons déjà détaillées sur la page d’accueil de notre site. Pour rappel, il s’agit de l’infrarouge, du radar et de la cellule photo-électrique.

La détection infrarouge (IR) se base sur les variations de la température. Il faut savoir qu’un être vivant émet de la chaleur invisible à l’œil nu mais perceptible aux infrarouges. Ce sont ces rayonnements qui trahissent, de jour comme de nuit, la présence d’une personne dans une pièce et permettent au détecteur de mouvement intérieur de se déclencher. Cette technologie est privilégiée par les fabricants en raison de sa fiabilité.

De son côté, la détection par radar repose sur l’analyse d’ondes radio envoyées et reçues par le détecteur de mouvement intérieur. En opérant une comparaison permanente du temps de parcours des signaux émis et réceptionnés, le dispositif est capable d’identifier les variations caractéristiques d’un mouvement dans l’espace.

Enfin, la cellule photo-électrique est une technologie davantage réservée au détecteur de passage. L’appareil projette un faisceau infrarouge sur un miroir qui renvoie le signal. Si le faisceau lumineux est rompu par le passage de quelqu’un, le dispositif réagit avec une réponse sonore ou visuelle.

Notez par ailleurs qu’un détecteur de mouvement intérieur sans fil représente un équipement autonome pratique. Il possède en effet des piles ou une batterie lui garantissant un fonctionnement totalement indépendant du réseau électrique. Une panne de courant ne le met pas hors service et il est inutile de se soucier d’un branchement à une arrivée électrique. Son autonomie énergétique peut durer plusieurs années avant de nécessiter une recharge ou un changement de piles. Dans certains cas, la durée de vie de la batterie est directement liée au nombre de détections si l’appareil intègre une sonnerie ou un flash par exemple.

Détecteur de mouvement intérieur

Installation d’un détecteur de mouvement intérieur

Comme nous l’avons précisé en préambule, le détecteur de mouvement intérieur n’est pas étanche. Il ne doit pas être installé dans une salle de bains, ni dans un endroit humide. L’exposition de cet équipement à des températures élevées n’est pas non plus recommandée.

Afin de garantir son bon fonctionnement, on évitera de le placer près d’un chauffage, d’une cheminée ou d’un four. On prendra soin de ne pas l’exposer à la lumière du soleil directe. On évitera aussi de le placer face à une fenêtre, un miroir ou des rideaux. En effet, un courant d’air pourrait entrainer un mouvement des voilages et générer un déclenchement intempestif du capteur.

Le placer dans une véranda n’est pas une bonne idée car la température et la luminosité sont susceptibles de varier rapidement et d’activer là encore le détecteur. De plus, si l’on doit installer plusieurs détecteurs de mouvement à l’intérieur, il faut prendre garde que les rayons infrarouges des différents appareils ne se croisent pas afin d’éviter les interférences.

Enfin, le détecteur de mouvement intérieur doit être installé à une hauteur suffisante pour couvrir correctement l’espace à surveiller, au minimum 2 mètres. Le champ de vision du capteur doit être dégagé pour ne pas entraver la détection. La zone de couverture varie en fonction des modèles. Elle est en général de 8 à 10 mètres. Selon l’usage que l’on souhaite en faire, il est souvent judicieux de placer le détecteur de mouvement intérieur à des points de passage (couloir, cage d’escalier…) ou à proximité des portes.

Concernant les réglages, un variateur permet de définir le seuil de luminosité (on parle de lux) à partir duquel la surveillance est active. Il est aussi possible de paramétrer la temporisation de l’éclairage ou de l’alarme lorsqu’un mouvement est détecté. Cette durée varie de quelques secondes à plusieurs minutes selon les appareils.

Pour ce qui est de la fixation à proprement parler, tout dépend si le modèle est encastrable, de type plafonnier ou applique murale. Pour le brancher correctement, il convient de se reporter à la notice livrée avec le produit.

Prix d’un détecteur de mouvement intérieur

Le prix d’un détecteur de mouvement intérieur dépend des fonctionnalités, du design, de la marque (Legrand, Somfy…). Un appareil d’entrée de gamme disponible dans les magasins de bricolage, Castorama ou Leroy Merlin par exemple, coûte environ une dizaine d’euros. La facture grimpe facilement jusqu’à 100 euros si le modèle est plus sophistiqué.

Pour profiter d’un équipement efficace, il est préférable d’opter pour un détecteur dont on peut régler facilement l’angle et la portée de détection, sans oublier la temporisation et la télécommande. Une sirène intégrée ou un éclairage automatique est également un avantage selon les besoins. Enfin, il convient vérifier la durée de la garantie pour pouvoir remplacer le matériel en cas de panne.

Liste des Détecteurs de Mouvement (amazon.fr)